Libres panseurs

Publié le par Nico








En "musique" > Salam Villepin (mp3) par Arno



C'est lundi. Le lendemain du plus doux jour de la semaine, le premier matin à moins de 15° depuis bien longtemps, un douze septembre lendemain d'un onze qui quatre ans plus tôt nous faisait dire que nous étions tous New-Yorkais, lendemain d'un onze choisi par Al Quaeda pour proférer de nouvelles menaces contre l'Europe (entre-autres) alors que les assureurs se battent encore là-bas pour savoir s'il y a eu une ou deux attaques ce jour-là, lendemain d'une levée de pancartes et de boucliers à Ground Zero ("where is Ben Laden ?"), lendemain de démagogiques déplacements républicains (que ce soit le rappel de Michael Brown, futur-ex directeur de la FEMA, l'autorité fédérale chargée des désastres - oui, 160 000 maisons sous les eaux, 235 000 km² dévasté et 10 millions d'habitants touchés, c'en est un - ex président surtout de l'association des chevaux arabes et grand ami d'influents faucons, ou encore du troisième voyage de Bush - qui n'endiguera pas plus sa perte de popularité à 38% ce jour, qu'il n'a su financer la consolidation de celles, les digues, du lac Pontchartrain - en Ancienne Orléans), lendemain du retrait anticipé de Tsahal de la Bande de Gaza (laissant derrière elle des maisons en ruines et 20 synagogues debout après 38 ans d'occupation) lendemain de la décisive victoire au Japon de Junichiro Koizumi, un autre conservateur-réformateur (notez que l'expression ne veut rien dire) qui s'était battu contre à peu près tous les partis, lendemain de l'acceptation par nos voisins de la chiraquienne idée de taxe sur les billets d'avion (5 à 25 euros par billet) en guise d'aide au développement des (pays les) plus pauvres, lendemain de l'ultime montée au front  d'un De Villier qui ne se cache même plus de ses amitiés xénophobes (et se dit premier candidat déclaré à la PDLR - à force d'en parler de 2007, abrégeons les lieux communs - alors qu
'ici c'en est un autre que j'interviewais il y a des mois de cela) lendemain de l'omelette fabiusienne de la fête de l'huma, une autre technoparade, lendemain de week-end parisien pour votre serviteur. Attendez que Bernard (Kouchner) et Jean Louis (Borloo) entrent en piste et la bataille pour la PDLR 2007 pourrait prendre tout son sel.
 
Un lundi de fête pour les libres panseurs (si, si) à la veille de la création de think-tanks apartides et ambitieux (on en reparlera). Un Lundi frais et Trash, comme un Darkplanneur sur le retour. Un lundi sans soleil mais pas sans sourire. C'est remonté à bloc que je vous retrouve ce jour. Demain sera un mardi, ou je ne m'y connais pas. Et la Louisiane comme la N.O. (une autre ville icône) de ne devoir leur éventuel salue qu'à une victoire sur la bureaucratie... C'est "marrant", mais vu sous cet angle, l'on se sent d'un coup, ici, un tantinet américain aussi...


Courage, 35 heures, c'est rien.


 

Publié dans nues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nico 12/09/2005 11:10

;-)

je ne pouvais manquer le retour de celui dont je fus le premier lien (et vite éffacé, mais c'est une autre histoire).
fais-donc tomber ces citadelles qui nous embrouillent.
tu en as les épaules et le goût :)

Dark Planneur 12/09/2005 11:00

Thanks Guy !