Désolé..

Publié le par Nico



J'avais dit "ici, je traiterai l'actu" (de quoi ?) et je n'ai pas résisté, il a fallu que je joue avec les photos, avec la musique (quand on ne joue pas de musique, notez qu'on peut toujours jouer avec), rarement (ou au péril de mes lecteurs) avec les mots, de temps à autres avec les parenthèses (mais avec beaucoup moins de talent que d'autres)(qui d'ailleurs sont tous chez 20six) ou avec ma chienne (mais là, je comprends que cela n'ai aucun intérêt pour vous)(elle, préfère pourtant cette dernière option).
Et, une fin de journée un tantinet grise, où l'actu m'était sortie par les yeux (sans détour par le Val de grâce, n'ai pas président qui veut), où par nostalgie d'une époque révolue (je ne connais que les époques qui soient révolues, mais je sors peu)(quoi que je picola - sœur cachée de Nicoletta avec un ou deux "t" - quand même) je me dis (l'on se dit plein de choses que l'on ne devrait jamais écrire) : "et pourquoi pas ?".
 
Oui, je reconnais que partie comme cela ça ne donne pas envie d'aller bien au-delà, mais insiste lecteur, insiste, s'il le faut j'ai vraiment un truc à dire (et suis même susceptible de mettre un peu moins de parenthèses dans les lignes à suivre)(et pourquoi dit-on "ligne" puisque c'est bien connu, nul blog n'a de ligne, fut-elle éditoriale).
 
Il était 18h (détail qui n'a pas son importance) et quelques sirènes au loin me rappelait que chez 20six il y en a qui tuent à fréquence plus ou moins régulière, d'autres qui se font spolier (c'est beau ce mot - et vive les correcteurs orthographiks), certains qui sont bourrés (de talent)(ou pas) et diverses espèces de dégénérés dont je n'ai jamais compris ni le sens ni la forme du blog (et là tu comprendras qu'ayant déjà ma palanquée d'ennemis je ne site personne)(si ?)(non). Pourquoi je te parle de 20six ? Et pourquoi je te tutoies ? Parce que l'on tutoies par défaut aisément sur les blogs et parce que là, c'est dans le ton (qui n'est pas un poisson) (et pourtant le thon, c'est bon)(oui, je sais...). Pourquoi donc 20six ? Je ne sais. Mais qu'importe (d'ailleurs quand on a des choses à dire on écrit, quand on a rien à dire, on blog, c'est bien connu). Toujours est il ? (ah non, elle n'était pas fini celle-là) Toujours est-il que j'avais envie ce soir (qui n'en ai pas vraiment un encore) de te parler de rien, mais "à la façon de" (qui le fait mieux que moi, bien sûr).
 
Aussi je me rendit compte (à rebours)(bancaire)(en Suisse) que je n'avais rien écrit et m'apprêtais pourtant à publier l'une des plus longue note de ce blog (où bien sûr je m'étais juré de ne parler que de choses sensées)(et d'actu, mais on en a déjà parlé)(et avec des notes courtes, genre "la" ou "do" ou "1")(ok, je n'aurais pas du) et que je n'ai pour l'instant toujours rien dit. Oui mais.
 
"Oui mais" est un truc que l'on place quand on se rend compte qu'il vaut mieux ne pas être d'accord avec ce que l'on a dit auparavant (et non au paravent, je fais gaffe)(pédant paravent qui jamais ne vous répond) et que l'on ne sait toujours pas ce que l'on va dire après. Mais que l'on s'apprête à le faire avec force de conviction (qui comme tout le monde l'a remarqué contient "viction" qui ne veut lui non plus rien dire)(on va y arriver). C'est alors (attention il va se passer quelque chose) que je me souvins (p'tain, c'est beau le passé simple)(d'ailleurs je ne connais pas de passé simple, mais passons) que j'avais tennis. Oui, tout le monde ne peut pas avoir piscine.
 
Voilà.
Oui, t'as raison.
L'abstinence est une vertue.
Je ne le referai pas (ou alors insiste).
Quoi que cela m'ai amusé.
Je t'aime.
J'ai de l'encre sur les doigts.
Une hérésie ou une sombre allergie au Thinkpad.
Note que s'il le faut en écrivant n'importe quoi je fais moins de fautes.
Non ?
Ne note pas alors.
Je t'aime quand même.
Et tout ça sans un seul mot-clef pour draguer Google.
C'est fort un blog la nuit (même le jour).


 

Publié dans nues

Commenter cet article

nico 07/09/2005 14:55

t'es ici chez toi ;)
bon, maintenant la barre est haute (aucun jeu de mot !!) 'va falloir que je trouve le temps de poster (aujourd'hui difficile !) et... que je tienne la qualité requise !!

je gare un bateau (rocca 60cv) dans le jardin, 'te laisse les clefs sous le pneu (gauche forcément) de la remorque..

empcam 07/09/2005 14:41

Touché mais pas coulé. Nico n'est pas la Nouvelle-Orléans.
Et puis ici c'est vraiment bien. J'vais en faire ma maison secondaire...

nico 07/09/2005 10:14

:)
touché !

Ik 07/09/2005 09:56

Bon encore un effort et tu vas y arriver a être drole , comique , bel effort sur cette note toute joyeuse, bien fait bien vu

nico 07/09/2005 09:48

empcam > je m'attendais à une réponse de cette acabit, avec les mots culs, vaseline, XXL et.... Et j'm'en sorts bien au final. Pauvre roumain, je te le rend, usé :)

malisan > mais où as tu vu de l'intime ?? ah ! entre ces (fameuses) lignes ?! Cette note est "tribute to le-monsieur-susnommé(rien de sal)-qui-dit-des-gros-mots-dans-ces-comm-et-dont-je-vous-recommande-la-lecture-régulière"..

sisi ;)