Ce jour là...

Publié le par Nico

 

( Musique ? Sympathy for the devil, by Jagger, from Folie Privée ;-)

... Vous faisiez quoi quand votre télé s'est mise en boucle ?

 

 

 

Je vivais à l'époque encore à Tahiti, dont voici la couverture du principal quotidien... et la double page intérieure du cahier spécial...

 

 

A la veille du retrait historique israëlien de la bande de Gaza, et au "lendemain" des commémorations d'Hiroshima et Nagasaki, dans un contexte nucléaire à nouveau en émoi, la plongée dans ces pages vieillies est due à la découverte d'archives dont j'ignorais l'existence, au fond d'une malle oubliée jusqu'hier...

 

Ce jour-là, les Nouvelles de Tahiti (autre quotidien, également propriétée du monopolistique Groupe Hersant) titrait "l'apocalypse" et je fut réveillé par un appel de France : "tu es en vie mon amour ?" s'inquiétait ma mère... La session de surf du jour s'annulait ; nous nous étions retrouvés derrière les PC de la rédaction, devenus lieux d'échange et de consternation. Ceux qui avaient des actions s'arrachaient les cheveux, les dépêches AFP tombaient en masse, l'on aprenait à orthographier "Al Quaeda" et à prononcer "Oussama". Tahiti se réveillait avec la gueule de bois... Et je me lançais le jour même dans la rédaction de mon deuxième roman...

Reste la publicité qui n'avait pas pour autant perdue sa place dans cette presse exotique où je faisais mes armes. L'auto-promo pour relancer les abonnements de la Dépêche généra le seul sourire de mon immersion dans ces papiers froissés (scans via un appareil numérique Kodak EasyShare CX73000 / navré de la qualité très relative des images).

Et vous, que faisiez-vous ce jour là ?

 

 

Publié dans nues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nico 17/08/2005 16:35

t'es le bienvenu... vraiment :)

F. de C. 17/08/2005 16:24

Merci Nico, ce que tu dis me touche. Tout comme ton blog.
Je passais ici par hasard ; je reviendrai

Nico 16/08/2005 11:35

c'est fou ce que ces témoignages à la fois sont vivant, et combien ils se ressemblent... bouscullés, acculés, c'est du quotidien ébranlé qui marque les mémoires... Notre Pearl Harbour (celui de notre génération)... dans le lien (colonne de droite / mes blogs) "extraits et nouvelles" se trouve, au début de ces archives, des extraits de ce premier roman, dont ton comm' est en fait un étonnant écho. Similitude de moments volés. gravés.

content de te croiser ici à nouveau :)

barnabé 16/08/2005 11:20

J'avais fait une note à peu près comme la tienne voilà un petit moment.

Je sortais d'un déjeuner professionnel bien sympathique. Nous avions parlé de tout et de rien.
Je revenais à mon bureau.

Le DG de cette petite boite descendait nous voir et nous donnait sporadiquement des infos.
Avion s'est écrasé.
Les tours jumelles.
Pas un, deux.

Les tours se sont écroulés.
Le Pentagone.
...

Je n'avais pas d'images, Internet pédalait dans le vide sur les sites d'actualités.

Il était bientôt 17h.
J'attendais de pouvoir rejoindre la voiture pour écouter la radio.

J'ai appelé mon père. Il m'explique.
Des frissons me parcourent.
C'est comme si une guerre mondiale commençait.
Je crois que j'avais peur.

Je roulais au ralenti et j'écoutais sans imaginer ce que j'allais voir.

J'étais dans un état très curieux.
De retour à la maison, je vois le gamin, ma femme.
Je le serre dans les bras avec les larmes presqu'aux yeux.
Je lui dit: mais dans quel Monde nous te faisons venir.
Il avait alors un peu plus d'un an.

Je demande à mon épouse si elle est au courant.
'De quoi ?
Des avions, sur les tours'
Sans plus de mots, j'allume la télé.

Nous sommes restés devant jusqu'à plus de 23h.
J'étais bloqué par les images.

Nico 15/08/2005 20:00

superbe commentaire et magnifique blog, ravis de te/vous croiser là.. l'image de l'éruption d'un volcan est à la hauteur de l'innavouable beauté du pire... qui a tant et tant été diffusé, médiatisé, jusqu'à servir les plans les plus odieux, écrits de longue datte. On en reparle ;-)