Des nouvelles de Dieu...

Publié le par Nico

 
 
 
 
Sans Foi ni Dieu



Il y a très longtemps dans d'obscures recoins d'imaginations ensablées naissait Dieu.
Le petit Dieu, fils de Kate De Sens et de Jo Le Prophète, est venu au monde dans la confusion. Il semblerait d'ailleurs - cela fera l'objet  d'un autre chapitre - que ce soit le monde qui vint à lui. Mais passons. Casse-coup, casse-couille et visionnaire dès son plus jeune age Dieu fit la Terre, les hommes, les femmes (on vous a dit qu'il était casse-couille) les bêtes et autres espèces caduques ou non en 6 à 7 jours, selon les sources (police ou syndicats). Rien que ça. Hypermotivé par son oeuvre Dieu décida alors de dicter sa biographie à un nègre qu'il usa si vite que l'histoire retint que Dieu eu sept non douze nègres, dits Ciples. Fier et bedonnant Dieu se retira alors dans une éternelle retraite d'où il rote, pête et chie à notre image en compagnie de Ciples, Kate et Jo. Et, nous précise-t-on, l'esprit sain (...).

 
Comme l'humanité en appelait de plus en plus aux "Hautes Autorités Religieuses" (expression fruit d'une blague de blondes racontée par Juda et qui fit date) pour régler les problèmes que les nations ne parvenaient pas à résoudre, Dieu a décidé de prendre la parole. Malheureusement, son dernier livre "Aimez-vous" fut un bide complet et n'eu ni le prix de Flore ni celui de Faune. Sorti le même jour que "J'arrive", les lecteurs ne s'y seraient pas retrouvés, d'après son agent - Jésus, de Nazarrete RP.
 
Vexé, Dieu s'est à nouveau retiré dans son HLM (Haut Lieu de Méditation) sous la bienveillance de quelques apôtres off et de la concierge de l'e-meuble. Cette concierge qui fut si sexy qu'on l'appela seins-pierre. Avec le temps (va tout s'en va) il paraîtrait qu'elle s'est gravement laisser-aller au point de ressembler à un vieux barbu. Tragique immortalité. Eden n'est plus ce qu'il était.
 
Dieu, dans sa grande mansuétude, nous a fait part récemment d'un regret qui le chagrinait. Un jour où les hommes le saoulaient, il leur avait parlé d'Amour Majuscule, de Bonheur, de Volupté, de Plénitude et avait organisé une course. Le gagnant, leur avait-il dit, l'y emporterai. Aucun n'est depuis revenu. Les derniers mots qu'ils aient entendus (et qu'ils répétèrent sans fin telle une destination spirituelle) étaient : "On part à 10."
 
Désolé.

 
[la thèse qui révèle : "Qui est Dieu ?" / et au passage, qui est Sam ?!]




NB > il semblerait que les commentaires soient en bug momentanément.





Publié dans nues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

edenlys 18/11/2005 10:50

Quand nous faisons preuve d'ouverture d'esprit, nous accroissons nos doutes et cela nous amène à penser, imaginer, envisager, mais...il y a un moment où nous devons prendre de décisions et en cela faire un choix, c'est inévitable. Bien, la projection de la pologne...Mauvais choix, mauvaise pioche...il y a matière à réflexion "sans" doute. Merci et bon week-end.

nico 17/11/2005 20:48

j'avais fait une note la dessus. Si tu veux la retrouver, elle est dans le "top 20 du mois" en collonne de droite vers le bas... Doute is beautifull :)

edenlys 17/11/2005 20:38

Lu chez Sam : "Ecarter le rêve, la projection, la construction intellectuelle d'une utopie, c’est écarter le doute, alors que sans doute la société n’est pas parfaite, et qu’elle mériterait d’être améliorée ou modfiée. "

Chacun sa destination à partir de l'instant où notre esprit reste visionnaire, c'est positif pour avancer.

nico 17/11/2005 19:00

ça remarche :)

nico 17/11/2005 18:59

test ?