Les 10 personnes les plus pauvres de la planète

Publié le par Nico










En exclusivité mondiale et en association avec "Fortune", "CNN" et "the Rockefeller Fondation", Nuesblog à l'honneur et le (hum hum) privilège de vous dévoiler la liste des 10 personnes les plus pauvres de la planète !
 


Rang Nom Pays Fortune en US$
1 A.Boudadi Ethiopie 0,00091
2  K.Tiba Burundi 0,00095
3  G.Condami Rep Dem du Congo 0,00103
4 M.Banané Sierra Leone 0,00146
5 O.Isal Erythrée 0,00150
6  F.Abdullah Tadjikistan 0,00169
7 R.Paédé Guinée Bissao 0,00183
8 H.Honoré Malawi 0,00184
9 T.Abdoula Mozambique 0,00202
10 I. Sagha Niger 0,00210



OK.
Trêve de conneries.
Après des recherches acharnées (et ça c'est véridique) afin de trouver la liste des pays les plus pauvres de la planète (recherches infructueuses sur Google & co, chez Wikipédia, à la Documentation Française, sur le site du PNUD, de l'OMC, du FMI et de la Banque Mondiale sans compter ceux des médias et autres universités) j'ai fini par trouver (grâce au même Adam Kesher recommandé dans le précédent article) une liste. Vieille (2003). Réalisée par des étudiants, et ne portant que sur le PIB par habitant (l'indice de développement humain utilisé par le PNUD - IDH - n'est par exemple pas disponible en ligne sans passer par un contenu payant). Inutile de vous dire que la liste des plus riches existe en "mille" exemplaires. Sensé vous dites ? Une liste critiquable donc, imparfaite et partiale. Tout le monde sait combien la PIB est peu représentatif des réalités humaines et sociétales, notamment.
 
Derrière ce tableau "décalé" (les noms sont de pures inventions) se cache le PIB par habitant en 2002 (trois derniers chiffres de la colonne de droite, en dollars US au cours de l'époque). Par comparaison, celui du Luxembourg (45 778 US$) ou de la Norvège (42 222 US$) ou de la Suisse (36828 US$) voir des États-unis (36 731 US$) ou de la France (24 037 US$ à la quinzième place) sont ("étaient" car ces écarts se creusent chaque année) 260 à 500 fois supérieurs. L'on parle bien des richesses disponibles par habitant... Nous gagnons en moyenne et au bas-mot 200 fois plus chaque jour que la moyenne des revenus des 100 millions d'habitants de cette planète les plus pauvres.
 
Certains pays ont clairement totalement décrochés (20 des 40 pays les plus pauvres ont connu une aggravation massive de leur situation ces dernières années et les annulations de dettes négociées par le "Club de Paris" ne suffiront pas). Rappelons pour ne pas aller systématiquement montrer du doigt l'Amérique ou "les politiques "que Daniel Bernard (ex PDG de Carrefour) est parti en retraite avec 77 millions d'Euros, que Thierry Desmaret (PDG de Total) possède pour soutenir artificiellement le cours de ses actions 58 300 actions pour une valeur de 11,8 millions d'Euros, ou encore qu'Antoine Zacharias (le Président de Vinci qui a si bien manœuvré pour récupérer les "Autoroutes du Sud de la France") a touché l'an passé plus de 3,5 millions d'Euro de salaire. Un jour de son salaire représente 100 ans de revenus pour A.Boudadi, le grand vainqueur de ce palmarès accablant.

Vous, nous, avons le droit de nous en accommoder. De trouver cela normal. Dans le cas contraire il se peut que le réseau que sont en train de bâtir les freemen ou "n'importe quel autre" association défendant un développement et un progrès humain moins inéquitables (voir insoutenables) vous accueille à bras ouverts.

Si vous avez le sentiment de venir de perdre 5 (plus ou moins petites) minutes, filez, votre téléfilm commence.


 
Revenus des dirigeants, source > Libération n° 7606 du 22 octobre.


Article repris par AgoraVox et par infoBurundi et Mémento.



Publié dans nues

Commenter cet article

katiathais 25/01/2008 14:15

j'espère que quelque chose sera faite pour ces personnes, à commencer par la personne qui s'est permise de dénoncer ces gens!!!!j'espère qu'elle oeuvre pour çà!!!...

adam kesher 26/10/2005 12:08

Les pays du "Sud" ne pourraient donc s'élever sans que les pays du "Nord" y aillent de leurs sacrifices. les mentalités ne sont pas prêtes pour cela, et comme il y a déjà beaucoup de pauvreté dans les pays du "Nord", c'est socialement très difficile. Je pense que le plus grand sacrifice doit venir des "plus riches des riches" qui concentrent beaaucoup de richesses. Une partie de celle-ci peut servir à promouvoir une meilleure distribution... Par ailleurs c'est intéressant ce que tu dis Isabelle sur le sentiment de luxe. il est bon de respirer un coup et d'échapper à la logique du "moins cher".

Isabelle 25/10/2005 12:23

Je reçois bientôt les données 2005. Je les comuniquerai. ais en général , l'UNICEF, l'UNFPA (fonds des nations unies pour la population) les communiquent gratuitement dans leurs tableaux en ligne.
Payer plus cher nos produits qui viennent du bout du monde, cela me semble la base. Au siècle dernier, le thé ne se trouvait que dans les grandes maisons où sele la maîtresse de maison s'arrogeait le droitde le préparer. Si vous êtes sur Paris, allez voir le musée du Thé chez Mariage Frère dans le 4e rue du Bourg Tibourg : on ressent ce sentiment de luxe. Depuis que j'ai pris conscience de la valeur de ces choses du bout du monde, mais aussi d'autres (un bain : s'autoriser une telle quantité d'eau de temps en temps) je ressens un sentiment très agréable, un retour du sentiment de luxe.

Dang 25/10/2005 11:16

Oui on ne peut qu'être choqué par la pauvreté des pays du sud. Il faut pourtant admettre que nos pays riches ne l'ont pas toujours été. La Suède et la Norvège étaient au 19e siècle des pays très pauvres. L'Amérique du nord était qualifiée "d'arpents de neige" au 18e siècle. Qui aurait misé sur la Chine il y a encore 60 ans? La richesse d'un pays c'est avant tout sa population, l'éducation de sa population, le désir des gens de s'en sortir. La seule chose que l'on peut vraiment faire pour eux c'est de les aider à éduquer des élites, à lutter contre la corruption, à leur redonner l'envie de s'élever. Mais pas en leur donnant de l'argent qui va dans les caisses des nantis. Tout simplement en leur payant leurs produits à un prix juste. Depuis trop longtemps on se donne bonne conscience en faisant la charité aux pays pauvres alors qu'il suffirait souvent de leur redonner de la dignité en achetant leurs denrées à un prix équitable. Mais combien de nos bonnes consciences sont prêtes à payer le café, le cacao, les bananes, les ananas, les métaux précieux, les vêtements etc... un peu plus cher pour permettreà ces pays de s'en sortir? La course au bas prix dans les pays riches est le grand drame de notre époque. La grande distribution a sa part de responsabilité cetes, mais il faudrait que nous changions de mentalité. D'ailleurs cette course aux bas prix est un drame aussi pour nos indistries, notre agriculture. Si nous acceptions d'être un peu moins riches beaucoup de gens dans le monde y trouveraient leur compte.

José 24/10/2005 21:33

Un des trucs les plus chauds va être de convaincre beaucoup de gens, dont certains Freemen, que la “mise à niveau“ des plus pauvres, ne se fera pas sans que les plus riches -et ça concerne tous les gens d'ici, y compris les moins nantis- mettent la main au portefeuille.